Notre Idéal Educatif 

La question des finalités de l’éducation, si elle est universelle, n’est pas pour autant atemporelle. Qu’elles qu’en aient été les formulations, les questions : Qui veut-on former ? Pourquoi ? A quoi ? Sont incontournables dès que l’on parle de « conduire » quelqu’un vers quelque chose. Cependant, à ces questions, les réponses ont varié selon les sociétés qui les ont posées.

La réflexion contemporaine sur le ‘‘ pourquoi et comment former ’’ passe, donc, par un examen du monde dans lequel nous vivons… Nous vivons, en effet, dans un monde où se croisent les phénomènes de la mondialisation, des NTIC et de l’économie du savoir… Afin de faire face à ce nouveau monde, dans son versant émancipateur, l’éducation doit donc viser la formation d’un individu, auteur et acteur de sa propre vie, liée à celle des autres personnes en tant que sujets.

Réflexivité critique, éthique et autonomie ont alors pour complément le sens de la responsabilité, de la solidarité, de la tolérance et de la participation qui doivent contribuer à conférer au monde sa signification ultime.

C’est ainsi qu’est née l’idée d’une étroite collaboration entre deux cultures, arabo-musulmane et occidentale, prélude d’un espace éducatif empreint de tolérance, où la différence trouve toute sa liberté d’expression.

C’est ainsi que nous nous sommes acheminés vers l’instauration d’un enseignement trilingue, qui accorde à l’Anglais le statut de 3ème langue dès les classes maternelles, choix que nous estimons plus conforme à la situation géographique de notre pays ; terre du couchant où se sont estompées les différences ethniques, cultuelles et culturelles, d’hommes et de femmes originaires de divers horizons ; creuset d’un type d’homme porteur d’un idéal universaliste sincère et prometteur, que nous nous devons de cultiver.

En effet, notre sigle « LE CEDRE », arbre spécifique à la région du Moyen Atlas, symbole de force, qui puise son énergie et sa substance nourricière des profondeurs de la roche, et hume de sa cime les vents pour s’imprégner de leur vitalité, et de leurs richesses, rend compte du prototype d’homme à la réalisation duquel nous cherchons à contribuer. Notre sigle rappelle ainsi la métaphore que notre Roi défunt, HASSAN II, affectionnait pour comparer le Maroc moderne à un arbre ;  authentique par ses racines et cosmopolite par ses ramifications.

Pour œuvrer dans le sens de cet idéal, notre mission nous impose, dans le cercle de nos responsabilités et prérogatives, de contribuer à la mise en place des leviers et orientations pédagogiques de la Charte Nationale de l’Education et de la Formation, par l’actualisation des compétences, contenus et supports pédagogiques, conformément aux directives de sa Majesté Mohamed VI.

Nous sommes appelés donc à faire de l’anticipation, et de la prospection nos armes de prédilection, pour être au rendez-vous de tout changement susceptible d’intervenir, et conjurer ainsi les effets négatifs de l’impondérable.